mercredi 30 mars 2016










"Atelier Français-Histoire, animé par Mme Leclercq et M. Martin - Sur les pas de Stendhal à Autun
 
Au cours de cet atelier, les élèves ont découvert la biographie de Stendhal, écrivain du XIX° siècle ayant voyagé à Autun. Ils ont également visionné un extrait d'une adaptation cinématographique du roman Le Rouge et le Noir mettant en scène l'enfance difficile du héros, Julien Sorel, en lien avec l'enfance malheureuse de l'écrivain. Pour finir, une lecture commentée de l'extrait des Mémoires d'un touriste de Stendhal a permis de mettre en lumière le regard critique de l'auteur sur la ville d'Autun.
Une présentation de l'enseignement d'exploration Littérature et Société a été faite en début de séance."
 
STENDHAL  - Fiche biographique


A/ Fiche d'identité
 
 
  • Henri Beyle
  • Né le 23 janvier 1783 à Grenoble
  • Décédé le 23 mars 1842 à Paris







B/ Étapes importantes de la vie de l'auteur




B1/ Une enfance malheureuse (1783-1800)

  • Une famille bourgeoise - Un père royaliste et conservateur, avocat au Parlement, avec qui il a des relations difficiles ; un précepteur qui le tyrannise, l'abbé Raillane. Il est très proche de sa mère qui meurt alors qu'il a à peine 7 ans. Il décrira plus tard cette enfance malheureuse dans un récit autobiographique (Vie de Henry Brulard).
     
  • Des traits de caractère définis – Proche de son grand-père maternel, il hérite de son désir de liberté et de sa sensibilité ; par exemple, lors de l'exécution de Louis XVI, Henri Beyle se réjouit car il considère que le roi est un double de son père qui le tyrannise. Il déteste la royauté et la religion. Il est passionné par la lecture.

  • Un élève brillant – En 1796, il entre à l’École centrale de Grenoble et se passionne pour les mathématiques (il a le goût de la pensée logique et de la précision). En 1799, il obtient le premier prix en Cours Supérieur de Mathématiques. Il souhaite alors entrer au Ministère de la Guerre.
B2/ A la découverte de l'Italie (1800-1821)
  • De la vie militaire à la vie parisienne : Il écrit des comédies et des tragédies mais n'obtient aucun succès littéraire. Il réintègre l'armée vers 1812 et participe à la campagne de Russie ; la défaite de Napoléon Ier en avril 1814 entraîne alors la fin de sa carrière militaire.

  • La vie militaire : Engagement dans l'armée pour soutenir le jeune Napoléon Bonaparte. Grande admiration pour le rêve napoléonien ; goût pour l'histoire et la politique. Découverte de l'Italie qu'il associe à l'amour et à la musique, fascination pour ce pays ; démission de l'armée en 1802 qui lui offre une vie trop monotone selon lui.
 
 
 
 
 


  • Henri Beyle ou Stendhal : de 1814 à 1821, il se fixe à Milan qui symbolise pour lui la beauté, l'amour, la musique … Il écrit des ouvrages de critique de musique et de peinture sous le pseudonyme de Stendhal (Histoire de la peinture en Italie 1817 et Vie de Napoléon 1816).
B3/ Paris et l'homme de lettres (1821-1830)
  • Salons littéraires, œuvres et voyages : Fréquentation des salons littéraires de retour à Paris en 1821 ; rédaction de différentes œuvres :
     
    De l'Amour (1822) : analyse de la passion amoureuse et phénomène de cristallisation

    Racine et Shakespeare (1825) : œuvre romantique
     
    Vanina Vanini (1829) : une nouvelle en lien avec le roman Le Rouge et le Noir (1830)
     
 
B4/ La carrière de diplomate (1831-1842)

Des nombreux voyages au fil de sa carrière de diplomate : Il tombe alors malade et se tourne vers une carrière de diplomate. Pendant ses voyages, il rédige :

  • Souvenirs d'égotisme et Vie de Henry Brulard (deux récits autobiographiques)
  • La Chartreuse de Parme (écrit en 52 jours!)
Il meurt le 23 mars 1842, convaincu que ses œuvres ne seraient pas comprises de son vivant (des thèmes peu en accord avec son époque : culte du moi, recherche du bonheur….). Il est reconnu dans le monde littéraire à partir des années 1880.






























 


 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire