mercredi 20 novembre 2019

Article Autun infos.Mercredi 20 novembre




Article Autun infos :
La classe Sciences et patrimoine a répondu comme l'année dernière à l'appel à projet "Patrimoine en Bourgogne" proposé par la DRAC Bourgogne-Franche Comté au printemps 2019.
Dans le cadre de ce projet, un céramiste d’Anost, Alain Fichot est intervenu 16H au sein de la classe en accompagnement personnalisé dans la salle d'Arts plastiques du lycée (secondé par Rémi Follis).
Les deux fils conducteurs cette année des secondes Sciences et Patrimoine sont :
-le vase de Vix (les élèves se sont rendus à Châtillon sur Seine le 20 septembre dernier pour rencontrer les archéologues qui ont fouillé à nouveau le site de Vix) -les animaux fantastiques en lien avec l’exposition mise en place actuellement au musée Rolin.
Le projet « Patrimoine en Bourgogne » a permis de conjuguer les deux thèmes précédents autour d’un procédé de reproduction qui est le moulage.

Après un bref aperçu de ce qu’est le moulage, son utilisation dans l’industrie, les différents procédés dont celui utilisé pour le vase de Vix, Mr Fichot a présenté le moulage plâtre et ses contraintes.
Les élèves ont ensuite dessiné leur animal fantastique qu’ils ont reporté sur
 un carreau en terre aux dimensions spécifiées.
 Les élèves ont ensuite créé du relief par apport d’argile, réalisé un coffrage bois, mis en place leur modèle dans le coffrage puis enfin coulé du plâtre sur celui-ci.
La cuisson de la pièce obtenue a été réalisée dans l’atelier de Mr Fichot.
Une dernière étape a été nécessaire : l’émaillage des deux exemplaires par élève au pinceau grâce à un émail noir présentant des aspects métalliques.
Les 66 carreaux obtenus ont été cuits par le céramiste.
Sur un anneau en contre-plaqué, les élèves ont collé les carreaux au cours d’une dernière séance.
Ils ont obtenu au final une frise comme celle qui orne le col du cratère de Vix avec des éléments en bas-relief.

Le projet a permis une grande cohésion en début d’année des 33 élèves de la classe et leur a  montré les différentes étapes d’une création céramique.

.


.


Vendredi 15 novembre :Dernière séance de céramique.Assemblage des différents animaux fantastiques























Vendredi 8 novembre : 5e séance de céramique avec Alain Fichot.Séance d'émaillage












mercredi 6 novembre 2019

Compte-rendu sortie 18 octobre au muséum d'histoire naturelle



Le vendredi 18 octobre, notre classe Sciences et Patrimoine est allée visiter le muséum d’Histoire naturelle pour organiser la nuit des musées qui aura lieu le 16 mai 2020.  Notre classe va participer à celle-ci en présentant cinq saynètes au muséum d’Histoire naturelle.
sur le thème des animaux fantastiques.

Chaque saynète sera jouée par environ cinq personnes :

-La première aura pour thème un animal difforme (mouton à 5 pattes).

-La deuxième sera composée de gargouilles qui pensent s’inscrire sur Meetic.
-La troisième aura lieu autour du grand pingouin (qui a disparu), qui a été représenté par les hommes dans les grottes.
-La quatrième aura lieu autour des dinosaures.

-La cinquième aura pour thème les oiseaux ( suite du film d’Hitchcok)

I)                   Visite du muséum d’Histoire naturelle

Mr Chabard et sa collègue nous ont présenté plusieurs animaux disparus :
-          Le grand mille pattes qui a disparu il y a 300 millions d’années. Il mesurait 2 mètres de long.  
-          -Grande salamandre amphibien a disparu il y a 300 millions d’années mais on retrouve toujours ses fossiles. Il mesurait 1,50 mètres de long et mangeait principalement des poissons. Il existait dans notre région et vivait dans le bassin d’Autun.


-          Le grand pingouin qui chassait les animaux.
Le muséum d’Histoire naturelle a aussi des fossiles très rares comme l’œuf de l’aepionys. Les archéologues retrouvent les œufs dans le sol mais généralement ils ne sont pas complets.

Nous avons appris que les hommes préhistoriques représentaient les animaux sur les murs des grottes. Autrefois, il existait des rhinocéros laineux. Chaque animal a son symbole et ils ont tous une place fondamentale.

II)                Origine du musée et ses réserves

Le muséum d’Histoire Naturelle est un ancien hôtel particulier, racheté en 1963. Il servait déjà à montrer quelques expositions ou collections.
Des animaux étranges sont présentés comme le dipneuste qui respire dans l’eau et sur la terre ferme (grâce à ses branchies et à ses deux poumons.) C’est un animal qui existe toujours car il peut s’adapter à n’importe quel climat.

Il y a 225 millions d’années, Autun était en bord de mer. Il y a des carrières vers Fragny qui comportent des roches. Ces roches sont composées de sable consolidé. Aux cours des siècles, les brins de sable se sont collés entre eux. Nous savons aussi qu’il y a eu des dinosaures à Autun, grâce aux empreintes sur les roches.  



Les réserves :

Le muséum d’histoire naturelle possède plusieurs espèces différentes d’animaux, classées par famille.
Les oiseaux présents dans les réserves sont :
-          Des pélicans
-          Des hérons
-          Des cygnes
-          Des rouges gorges
-          Des picardes à tête blanche
-          Des vautours

Dans une même espèce, il peut avoir cinquante animaux différents.
Aux cours des années, les couleurs des ces oiseaux changent car ils perdent leur pigmentation.

Le musée possède 300 000 planches d’herbiers. Les planches d’herbiers sont une monnaie d’échange entre les naturalistes.
























Albertine Dupuis-Chevreau Anais ( photos)